vendredi 22 août 2014

M. Blanchard, Maison de l'Indochine

Tardivement, je voudrais témoigner de la gentillesse et de la générosité de M. Langlet, qui, comme son épouse Tam, a accepté de faire de nombreuses conférences à la Maison de l'Indochine à Paris, alors qu'il était débordé par ses travaux et que je devais un peu insister à chaque fois. Par gentillesse, il finissait toujours par accepter. Il fit ainsi plusieurs conférence sur Hué, sur Tay Ninh, d'une grande hauteur de vue et avec une immense modestie. J'ai toujours un sentiment d'affection émue quand je pense à lui, ainsi qu'à Tam, qui pour sa part nous enrichit de ses connaissances sur le bouddhisme, la tradition et la modernité au Vietnam, les sœurs Trung, le paysage vietnamien dans la poésie ou le thème "lieux de culte, lieux de vie". Ils étaient inséparables, et l'un ne venait jamais sans l'autre, du moins tant que Tam fut vivante, et passait les diapos de celui qui intervenait. J'en garde un très grand souvenir.

Michel Blanchard, ancien organisateur des conférences de la Maison de l'Indochine.

PS: Pourquoi pas plus tôt? Je devais encore être quelque part ailleurs, et puis je viens de relire l'hommage publié par les Carnets du Vietnam en janvier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire